Elfee

La magie t'attend...
 
AccueilPortailCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Les Fées de la Forêt

Aller en bas 
AuteurMessage
Ariane Eledhwen
FÉE
Attention, je mords

FÉEAttention, je mords
avatar

Messages : 560
Date d'inscription : 16/04/2009
Age : 23
Localisation : Quelque part, dans un grand bâtiment blanc plein de fous...

Feuille de personnage
Espèce: Fée
Infos: F - Voyageuse diplomatique
Relations:

MessageSujet: Les Fées de la Forêt   Dim 14 Fév - 19:27

* /!\ Les notes entre crochets [] ne font pas parti de l'encyclopédie mais sont de simples indications à destination des membres. Merci. /!\ *


Les Fées de la Forêt

    Sommaire
      Introduction
    1. Origines
    2. Reproduction et développement
    3. Organisation et mode de vie


********************

  • Introduction

    Les Fées de la Forêt sont parmi les premiers habitants de Lwokhonën. D'origine végétale, leur organisation est complexe et règlementée, et chaque Fée trouve ainsi sa place au sein de son peuple. Pacifiques et sages, leur race à pourtant bien évoluée au cours des siècles, particulièrement depuis l'arrivée des elfes sur le continent. Cependant, elles ne se sont pas encore mêlées à ce peuple, malgré des liens de plus en plus étroits, du fait de l'origine animale de ceux-ci. Les spécialistes elfes jugent néanmoins que la constitution semblable et l'évolution des deux races pourraient les mener à se mélanger d'ici quelques siècles.
    Mais cela n'est pas du goût de tout le monde. En effet, si les Fées accueillent depuis longtemps les elfes, ceux-ci ne semblent pas prêts à côtoyer ce peuple étrange. Au contraire, les Fées n'ayant jamais connu le sentiment d'amour, il est peu probable que l'une d'entre elles décide de s'unir à un homme elfique.

  • 1. Origines

    Selon la légende, les deux êtres originels étaient l'Immense Arbre Vétuste et son alter ego, l'Arbre Naisseur. Ils protégeaient à eux deux toutes les créatures du continent, les empêchaient de s'entretuer jusqu'à l'extinction et établissaient une paix relative, une paix douce et tranquille. Pendant ce temps, le nombre d'être croissait, certaines bienveillantes et d'autres non, selon les lois de la nature. Bientôt, les deux Arbres Suprêmes furent débordés et ne parvinrent plus à surveiller leurs créatures. Ils décidèrent donc de créer une espèce nouvelle, une espèce originale aux capacités multiples et dotées d'un esprit de justice : les premières Fées naquirent. Sorties tous droit des fruits de l'Arbre Naisseur, sur l'île Origine, elles étaient au nombre de quatre et possédaient des ailes sur-dimensionnées pour voyager sur tout Lwokhonën. Elles s'appelaient Nord, Sud, Est et Ouest, et firent la justice durant près de mille ans. Au bout de ce temps, comme elles avaient prouvé leur valeur, l'Immense Arbre Vétuste décida de les rappeler à lui, et l'Arbre Naisseur créa quatre nouvelles Fées : Drakistan, Sideïl, Heklä et Oweylä - noms que devaient donner plus tard les Fées aux quatre cités qu'elles fondèrent pour les elfes - qui succédèrent chacune à l'une des Fées. Puis les Arbres Suprêmes se mirent à affectionner cet race, et décidèrent de la multiplier : chaque année, l'Arbre Naisseur créerait quelques Fées et, pour préserver l'équilibre, l'Immense Arbre Vétuste en rappellerait quelques unes. Les Fées, reconnaissantes, érigèrent les deux Arbres et la nature en générale comme des dieux, et continuèrent à protéger tous ce qui en provenait et à faire régner la paix.
    Depuis, les Fées perpétuent cette tradition en honorant chaque année l'Arbre Naisseur Dieu des Fées de la Forêt lors d'une grande cérémonie à l'automne, et l'Immense Arbre Vétuste Dieu des Fées de la Forêt sous lequel vit la Grande Sage Doyenne des Fées de la Forêt, dirigeante spirituelle et prêtresse des Fées.

  • 2. Reproduction et développement

    Les Fées sont des êtres dits "végétaux", exclusivement féminins. Elles ne se reproduisent pas par elle-même, mais descendent d'un arbre. Chaque année, au début de l'automne, une grande cérémonie est organisée aux abord du lac Kardösia, au centre duquel se trouve l'île Origine et l'Arbre Naisseur. Quelques Fées de plus de 500 ans et désirant adopter sont alors acheminées par barque jusqu'à l'île, et récoltent chacune un fruit mûr de l'Arbre Naisseur. Les coques s'ouvrent alors : c'est la naissance des petites Fées.
    Dépourvues d'ailes, elles se développent rapidement jusqu'à cinq ans [développement semblable à celui d'un humain], puis plus lentement. Entre 50 et 100 ans [=10 et 15 ans chez les humains], c'est l'âge de la puberté pour les Fées, qui acquièrent leurs ailes pendant une nuit de pleine lune. Puis leur développement se stabilise [c'est-à-dire qu'à partir de 100 ans, on peut considérer que 10 ans féeriques sont égaux à 1 ans humain]. C'est à partir de ce moment que les jeunes Fées qui le désirent peuvent choisir de se rendre chez la Grande Sage Doyenne pour recevoir son enseignement et devenir une Fée de Connaissance. Cet enseignement dure en moyenne de 50 à 150 ans, selon les désirs de la Fée, qui entame après cela sa vie active et devient indépendante. Elle ne devient cependant pas adulte, puisque les Fées ne considèrent pas cet état "d'adulte" utilisé chez les elfes. La dernière étape de leur développement se situe vers l'âge de 500 ans pour toutes les Fées. En effet, c'est à cet âge qu'elles obtiennent la capacité de tisser un cocon, comme les araignées. Cette capacité est toutefois un secret bien gardé des Fées, puisque d'aucun elfe ne l'a jamais su ; c'est la seule interdiction chez les Fées : ne pas le révéler. Ce cocon sert le plus souvent à se protéger du froid, du vent ou des autres menaces extérieures, ou encore à envelopper les Fées naissantes pour ne pas qu'elles attrapent froid. C'est d'ailleurs une fois cette capacité acquise que les Fées ont la permission d'adopter une féeliote [=une enfant fée, voir lexique].

  • 3. Organisation et mode de vie

    Malgré les apparences et ce que pensent les elfes, les fées ont une vie relativement structurée. Elles répondent toutes à l'appel de la Grande Sage Doyenne des Fées de la Forêt, ou GSDFF, considérée comme prêtresse du culte de la Forêt et chef spirituelle des Fées. Elle est aussi leur professeur durant leur formation. Pour faire face à cette importante tâche, elle est secondée par la Seconde Doyenne des Fées de la Forêt, la deuxième plus vieille fée, qui remplacera la Grande Doyenne à sa mort. Celle-ci lui transmet tout son savoir, et doit en choisir une autre si l'actuelle décède.
    Après les 50 ans obligatoires d'études, les féeliotes peuvent choisir de poursuivre leur formation dans un village ou chef la GSDFF. Celles qui repartent vont le plus souvent apprendre le travail de l'artisanat : la boulangerie, le ménage, le service, la restauration... Tous des travaux indispensables au village et généralement commandés par la doyenne. Ce sont les fées du Sçavoir. Quant à celle qui restent, elles se spécialisent dans une science ou une autre. Ainsi, elles deviendront des fées diplomatique (ambassadrice et commerçante chez les elfes), éducatrice (professeur), messagère (factrice), sylvestre (spécialiste de la Forêt), guérisseuse ou encore météorologue. Certaines peuvent aussi devenir les suppléantes de la GSDFF : elles l'aident dans ses tâches pédagogiques. Toutes ces fées sont appelées fées de Connaissance.

    Les fées sont divisés en trois principaux villages, même si quelques autres regroupements de fées sont éparpillés dans la Forêt : le Village de la Clairière au Nord, le Village des Champignons au Sud-Est et le Village de la Rivière au Sud-Ouest. Chaque regroupement est dirigé par une fée doyenne, la plus vieille du village généralement. C'est elle qui distribue les tâches et s'occupe de la bonne gérance du village, qu'elle ne quitte jamais.
    Dans chaque village, une place occupe le centre, autour desquels les petites maisons sont placées sans ordre précis. Seule une construction est mise en évidence au bord de la place, appelée Maison Communale. C'est là que se rencontrent les Fées pour recevoir leurs tâches, apprendre les dernières nouvelles, parler à la doyenne ou toutes sortes d'activités. Les maisons des Fées sont construites sans aucune contrainte. Les matériaux varient selon les villages, et les habitations sont généralement faites à l'intérieur même des végétaux (dans des fleurs pour le Village de la Rivière, dans des champignons géants pour celui des Champignons et en entrelacement de plantes pour celui de la Clairière). Elles sont occupées par une à trois Fées, rarement plus. Les maisonnettes s'élèvent généralement à deux étages : le rez-de-chaussée contient la cuisine et la salle d'habitation, le niveau supérieur les chambres, la salle d'eau et la réserve. On y accède simplement par un trou dans le plafond du rez-de-chaussée, en volant. Il arrive toutefois que certaines Fées aient un escalier dans leur maison, mais dans ce cas-là, elles le rabattent durant leur absence et la nuit, pour éviter aux intrus, animaux ou elfes, de s'attaquer à leurs objets précieux.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Les Fées de la Forêt
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Bande] Gobelins des forêts
» [HRP] Description de la forêt
» Une petite leçon dans la forêt
» La forêt morvandelle
» [Gobelins des forêts] Les "Bones Basha"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Elfee :: Les Écrits :: L'Encyclopédie Lwokhoënne des Légendes-
Sauter vers: